Ludovic O. Kibora

Ludovic Kibora et maître de recherche en socio-anthropologie et directeur de l’Institut des Sciences des Sociétés de Ouagadougou.

Ludovic Ouhonyioué Kibora est Maître de recherche en anthropologie, et est l’actuel  directeur de l’Institut des sciences des sociétés  (depuis 2015) du Centre national de la recherche scientifique et technologique (INSS/CNRST). Il assure des enseignements à l’Université Joseph Ki-Zerbo (Ouagadougou), l’Université Norbert Zongo (Koudougou)  l’Université Nazi Boni (Bobo Dioulasso), et à l’Institut supérieur de sécurité humaine (Ouagadougou).

Ludovic Kibora a débuté sa carrière professionnel à l’INSS ou il a été  chef de Département socio-économie et anthropologie du développement (2004-2015). Il a conduit de nombreux projets/programmes de recherche sur la pauvreté, la sécurité alimentaire, l’éducation et la santé dans leurs aspects communautaires. Les recherches actuelles de Ludovic Kibora sont en lien avec le changement social et il explore les thématiques de sécurité, de conflits communautaires, de démocratie, de corruption, de culture et  savoirs endogènes. Il mène l’essentiel de ses recherches au Burkina Faso depuis 1998. Il entretient  de nombreuses collaborations scientifiques avec : l’Institut Point Sud, l’Institut des Sciences Humaines et Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Bamako (Mali), l’Université d’Uppsala (Suède), l’Université de Francfort (Allemagne), l’Institut des Mondes Africains (France), l’Université Alassane Ouattara de Bouaké (Côte d’Ivoire), l’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de  Recherche en Développement Culturel  (IRES-RDEC ) et l’Université de Lomé (Togo)

Ludovic Kibora est expert / facilitateur  Unesco pour le renforcement des capacités dans le domaine du patrimoine culturel immatériel depuis 2011 et a participé à de nombreux comité scientifique au sein du ministère de la culture, des enseignements supérieurs et de la sécurité du Burkina Faso. Vice-président de l’Association pour l’anthropologie du changement social et du développement (APAD) depuis 2013 ; il est membre du MANSA, l’Association des Etudes Mandé, du réseau international Programme Point Sud pour la recherche et  membre fondateur de l’association Burkinabé des critiques cinématographique du Burkina (ASCRIC-B). Ludovic Kibora est  Chevalier de l’ordre des Palmes Académique (2009) et Chevalier de l’ordre National (2017).